Dessiner les nénuphars est souvent un grand plaisir pour les artistes. Pour ce tableau, j’ai voulu tester plusieurs choses : Des couleurs audacieuses, et un support à grain très éloigné de mon Pastelmat habituel.

Dessiner les nénuphars

Matériel utilisé :

Cliquez sur les liens pour accéder au matériel :

Le papier à grain pour le pastel sec

Le papier à grain se distingue du papier micro-abrasif par une surface plus texturée. L’accroche du pastel y est très différente, beaucoup moins efficace. Mais, cela facilite grandement les fondus de couleurs car l’estompe se fait presque toute seule. Il faut cependant de nombreuses couches de pastel pour réussir à combler un minimum les aspérités.

En contrepartie, les couleurs sont beaucoup moins intenses que sur le Pastelmat que j’utilise habituellement. Mais cela peut donner un style très intéressant ! Il faut expérimenter.

Dessiner les nénuphars

Forme générale du nénuphar

Il existe des quantités d’espèces de nénuphars. Ceux que j’ai dessiné sont sauvages et poussent sur le cours d’eau qui passe près de chez-moi.

Observez bien la forme des nénuphars que vous choisissez de dessiner. En principe, si on les voit du dessus ils sont ronds. Mais si vous peignez depuis la berge d’un étang ou d’une rivière, vous les voyez en perspective : Ovales.

Plus ils s’éloignent de vous, plus les ovales s’applatissent sous l’effet de cette perspective qui s’accentue. Les plus éloignés peuvent être matérialisés par une simple ligne !

En outre, observez bien leur bordure. Les « miens » sont lisses, mais certains sont joliment ondulés.

dessiner nénuphars au pastel

Donner de la tridimensionnalité à un nénuphar

Aussi étrange que puisse paraître la volonté de donner de la tridimensionnalité à un sujet entièrement plat, cela reste important. Il y a de beaucoup de choses que vous pouvez faire pour rendre votre nénuphar plus réel.

Par exemple, vous pouvez leur donner plusieurs couleurs au lieu d’une seule. Choisissez une couleur générale et appliquez de petites variations, près d’une bordure par exemple.

N’oubliez pas de traiter différemment les nénuphars dans l’ombre et ceux qui sont au soleil, pour communiquer une sensation de lumière à votre tableau.

Enfin, pour poser joliment la plante sur la surface de l’eau, j’aime particulièrement la souligner d’un trait foncé (son ombre créée par le contact avec l’eau) et appliquer un rebord plus clair sur la feuille.

Cette démonstration vous a plu ? Ne manquez pas ces nénuphars aux couleurs plus réalistes : Nénuphars au pastel sec

Catégorisé dans :

Paysages,

Dernière mise à jour : 18 mars 2024