Les arbres sont des sujets fascinants. Rien de tel pour apprendre le pastel sec !

J’ai posé mon chevalet au petit matin près d’un champ pour reproduire trois arbres et les jeux de lumière dans leur feuillage. Ce n’était pas le sujet que j’avais prévu de dessiner, mais il a fait un très bon modèle de substitution !

Arbres au pastel sec

Matériel utilisé :

Cliquez sur les liens pour accéder au matériel !

Arbres au pastel : Sous-couche

J’ai réalisé ce tableau aux pastels sur papier Canson « C » à grain gris. Pour ce type de papier je préfère commencer par des pastels assez durs comme les Rembrandt. Ils me permettent d’avoir une première teinte et de créer une accroche qui va permettre aux pastels plus tendres de mieux couvrir les aspérités.

Je trouve que les pastels Rembrandt sont d’un bon rapport qualité-prix. Les couleurs sont agréables.

Je commence par dessiner les silhouette de mes arbres en forme de champignons. Les couleurs employées ne sont pas les couleurs finales. J’aime beaucoup jouer avec les couleurs complémentaires, aussi cette sous-couche contient beaucoup de rouge dans la végétation.

arbres au pastel sec

Arbres aux pastels tendres

Une fois la sous-couche en place, j’utilise mes pastels Unison pour ajouter de la matière et poser les couleurs naturelles du feuillage. Sur ce tableau, j’ai voulu jouer sur les hachures pour créer un rendu stylisé. Je trouve que cela apporte du mouvement à ces arbres. J’ai choisi de les faire en biais, parallèles les unes aux autres. J’ai aussi ajouté des touches plus organiques matérialisant le feuillage, pour que ce ne soit pas trop monotone. L’avantage, c’est que les hachures comblent assez facilement les aspérités du papier par rapport aux autres touches. Par ailleurs, une zone de hachures sur une transition trop abrupte permet d’adoucir le visuel.

arbres pastels secs

J’adore les verts de mes pastels Unison. Je trouve qu’ils sont d’un naturel épatant !

J’ai également ajouté des bleus pour les ombres, des jaunes pour les lumières et quelques touches de rose par-ci par-là. Pensez à faire varier vos verts avec d’autres couleurs, ils n’en seront que plus vibrants !

Tracés fins aux pastels

Il y a plusieurs façons d’obtenir de la finesse avec ses pastels. La première consiste à utiliser des crayons-pastels plutôt que des bâtonnets.

Pour ma part, en plein air je n’emporte pas de crayons, mais j’ai quelques bâtonnets de pastels de la marque « Girault ». Ils sont beaucoup plus précis que mes Unison. S’ils sont trop arrondis, on peut facilement les casser et obtenir une arête très fine.

Si l’on n’a pas de pastels durs à sa disposition, une autre façon de faire consiste à tracer son trait comme on peut, avec son pastel tendre. Puis, on va venir recouvrir une partie de son tracé avec la seconde couleur, en laissant un liseré non recouvert.

Dans ce tableau, je souhaitais avoir un fin trait vertical clair sur la bordure du tronc. Je peux tracer ce trait clair avec un pastel tendre, puis repasser sur une partie du tracé avec mon pastel foncé pour n’en laisser qu’un liseré.

arbres simples au pastel sec

Si cet article sur les arbres au pastel sec vous a plu, je vous invite à découvrir cette autre démonstration en plein air : Prairie au pastel sec.

Catégorisé dans :

Paysages,

Dernière mise à jour : 24 mars 2024

Taggué dans :

, ,